Bibliothèque maurice borrmans

La bibliothèque est au cœur du PISAI. Depuis sa fondation, elle s’est spécialisée sur la culture arabo-musulmane, tant pour les ouvrages que pour les revues, conformément à l’approche scientifique de l’Institut en ce qui concerne les sources primaires, sans pour autant négliger la production orientaliste et les travaux consacrés aux relations islamo-chrétiennes.
Depuis février 2018, la bibliothèque est dédiée à la mémoire du père Maurice Borrmans, M.Afr.

Actuellement, le patrimoine de la bibliothèque comprend environ 40.000 volumes, dont la moitié en langue arabe, 900 revues, dont 250 rares ou interrompues, 30 éditions précieuses et 30 manuscrits arabes conservés à Bibliothèque Apostolique Vaticane.

Le patrimoine de la bibliothèque est divisé en sections, par sujet, qui couvrent les domaines les plus importants des sciences islamiques. Sont particulièrement bien fournies les sections consacrées au Coran – avec diverses éditions et traductions du livre sacré de l’islam, les grands commentaires classiques et de nombreuses études thématiques – et à la sunna ou tradition prophétique, avec les plus importants recueils des dits et faits de Muḥammad.

Les dons des bienfaiteurs ont permis la création de quelques FONDS intéressants.

La recherche des ouvrages est est accessible en ligne grâce au CATALOGUE OSEEGENIUS, celle des revues, à travers le Moteur de Recherche Périodiques

VOIR LE RÈGLEMENT

Données historiques

Le premier noyau de la bibliothèque actuelle était situé à Tunis, lorsqu’en 1926, la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) a fondé une maison pour la formation de missionnaires se préparant à vivre dans un milieu musulman. Dès le début, on a cherché à doter la maison d’une bibliothèque spécialisée. En 1931, cette fondation a pris le nom d’Institut des Belles Lettres Arabes (IBLA).
En 1949, il a été décidé de séparer l’enseignement des autres activités de l’IBLA. Ainsi est né, à La Manouba, près de Tunis, un Centre d’études où l’on enseignait l’arabe et la religion islamique.
En 1960, par décret de la Congrégation des séminaires et des universités, ce Centre a été érigé en Institut Pontifical d’Études Orientales (IPEO).
En 1964, l’Institut et sa bibliothèque ont été transférés à Rome, où ils ont occupé pendant trois ans un bâtiment au numéro 15 du Viale XXX Aprile. En 1967, l’Institut a obtenu du pape saint Paul VI des locaux plus spacieux à l’intérieur du Palazzo Sant’Apollinare.
Le déménagement à Rome, où existait déjà un Institut Pontifical Oriental, a rendu nécessaire le changement de nom en Institut Pontifical d’Études Arabes. C’est la Constitution apostolique Sapientia christiana du 15 avril 1979 qui lui a donné son nom actuel d’Institut Pontifical d’Études Arabes et d’Islamologie (PISAI selon ses initiales en italien).
En 1990, l’Institut s’est finalement installé dans ses locaux actuels, au numéro 89 Viale di Trastevere, 00153 Rome.

Bibliothèque

Newsletter

Entrez votre adresse e-mail Entrez votre adresse e-mail correctement nl server errror Prière d’accepter la déclaration de confidentialité
Merci

Vitrine