L'histoire

L’Institut Pontifical d’Études Arabes et d’Islamologie (PISAI) tire ses origines de la fondation, en 1926, par la Société des Missionares d’Afrique (Pères Blancs) en Tunisie, d’une maison de formation de missionnaires qui se préparaient à vivre en milieu musulman. En 1931, cette fondation prit le nom de IBLA (Institut des Belles Lettres Arabes). En 1949, l’enseignement fut séparé des autres activités de l’IBLA plus liées au monde culturel spécifiquement tunisien et naquit ainsi une autre maison d’études, à La Manouba (Tunisie), où étaient enseignées la langue arabe et les sciences islamiques, qui, le 19 mars 1960, fut élevée, par Décret de la Congrégation des Séminaires et des Universités, au rang d’Institut Pontifical d’Études Orientales (IPEO).
En 1964, l’Institut fut transféré à Rome et changea son nom pour celui d’Institut Pontifical d’Études Arabes (IPEA), afin de ne pas être confondu avec l’Institut Pontifical Oriental déjà existant. En 1967, de par la volonté du Pape Paul VI, l’Institut fut logé dans une partie du Palais Sant’Apollinare. La seule langue d’enseignement, en plus de l’arabe, fut longtemps le français. En 1972, fut ajoutée la section anglophone et, par la suite, fut adoptée également la langue italienne.

Depuis 1966, l’Institut a le pouvoir de conférer la Licence en Études Arabes et en Islamologie à la fin du cours biennal précédé d’une année propédeutique. Avec le Décret n. 292/80/5 du 25 mai 1980, la Congrégation pour l’Éducation Catholique a donné à cet Institut le pouvoir de conférer le Doctorat. Actuellement, l’Institut s’appellePontificio Istituto di Studi Arabi e d’Islamistica (PISAI). Son nouveau statut a été approuvé par la Congrégation pour l’Éducation Catholique avec le Décret n. 826/789 du 13 septembre 2008.
Depuis 1997, le PISAI collabore avec Dar Comboni for Arabic Studies (Le Caire), dirigé par les Missionnaires Comboniens du Cœur de Jésus.Membre du droit de PLURIEL (Plateforme universitaire de recherche sur l’islam en Europe et au Liban) depuis le début de l’année académique 2015-2016, le PISAI a souscrit deux nouveaux protocoles d’entente avec l’Université Pontificale Grégorienne (Centre d’études interreligieuses) et avec la Georgetown University (Washington, DC).
Actuellement, le corps professoral du PISAI est constitué, en plus des Missionnaires d’Afrique, par des religieux de diverses origines, des prêtres diocésains et des laïcs. On compte, parmi les enseignants, des professeurs de langue arabe, chrétiens et musulmans.

Le PISAI

Galérie de photos

EN EVIDENCE

Le PISAI est un centre d’études et de recherche qui prépare au dialogue interreligieux

À propos

Le PISAI est un centre d’études et de recherche qui prépare au dialogue interreligieux

La bibliothèque, spécialisée sur la culture arabo-musulmane, est au cœur du PISAI

La bibliothèque

La bibliothèque, spécialisée sur la culture arabo-musulmane, est au cœur du PISAI

Newsletter

Entrez votre adresse e-mail Entrez votre adresse e-mail correctement nl server errror Prière d’accepter la déclaration de confidentialité
Merci

Vitrine