Décès du père Maurice Borrmans

Le père Maurice Borrmans, de la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs), est décédé le 26 décembre 2017, à Bry-sur-Marne, en France, en la fête de saint Etienne. Il avait 92 ans. Avec lui disparaît l’une des plus grandes figures du dialogue islamo-chrétien. Né à Lille le 22 octobre 1925, il fit ses études de théologie à Lille et à Thibar en Tunisie et fut ordonné prêtre le 1er février 1949. Docteur ès lettres de Paris-Sorbonne, il a vécu vingt ans en Algérie et en Tunisie. Il a enseigné au Pontificio Istituto di Studi Arabi e d’Islamistica (PISAI), depuis son transfert à Rome en 1964 et jusqu’en 2004, quand il prit une « retraite active » à Sainte Foy-lès-Lyons, en France. Directeur de la revue du PISAI, Islamochristiana, de 1975 à 2004, il a participé à de nombreux colloques islamo-chrétiens en diverses capitales de la Méditerranée. Il est aussi l’auteur de plusieurs livres et innombrables articles. Le recteur du PISAI, Valentino Cottini, et le directeur des études, Diego Sarrió Cucarella, ont participé à la messe des funérailles du père Borrmans qui a été célébrée le mardi 2 janvier 2018, en l’église paroissiale de Bry-sur-Marne. La communauté académique du PISAI s’unit à la famille Borrmans et aux Missionnaires d’Afrique pour confier le père Maurice à la miséricorde du Seigneur.

Le PISAI

Galérie de photos

Newsletter

Entrez votre adresse e-mail Entrez votre adresse e-mail correctement nl server errror Prière d’accepter la déclaration de confidentialité
Merci

Vitrine